« Pour une Fonction publique du XXIème siècle ! » – Journée d’étude 
à l’Institut Régional d’Administration (IRA) de METZ, le mardi 7 novembre 2017

Avec les 3 Secrétaires généraux des Fédérations CGT des Fonctionnaires

Mireille STIVALA, secrétaire de la fédération Santé et Action Sociale,

Baptiste TALBOT, secrétaire de la fédération des Services Publics,

Jean Marc CANON, secrétaire de l’Union Fédérale des Syndicats de l’État

et la participation exceptionnelle d’Anicet LE PORS, ancien ministre de la fonction publique

PROGRAMME :

Accueil à partir de 8h45
9H15 – 12h45
Grand Débat avec les 3 secrétaires généraux et Anicet Le Pors Vive le Statut !!! Pour une Fonction publique au service de tous.

14h15 – 15h45 : Ateliers participatifs :

  • Statut du fonctionnaire : égalité, indépendance et responsabilité
  • Protection sociale et retraite
  • Emploi et service public
  • Rémunération : point d’indice et pouvoir d’achat
  • Conditions de travail 
16h : synthèse et conclusion : vers le succès de la CGT aux élections pro. 2018
  • 17h : clôture

***

Contribions au débat

Sur la pertinence de l’initiative de cette journée d’étude

Je tiens à préciser tout d’abord que si j’ai accepté de répondre à l’invitation de l’UD CGT de Moselle, que je remercie, c’est en tant que témoin, n’ayant aujourd’hui aucune responsabilité syndicale. Mais c’est avec plaisir et intérêt que je participerai au débat si vous le souhaitez.

C’est la troisième fois que je viens à l’IRA de Metz pour parler de fonction publique. La première, c’était pendant ma période ministérielle. La deuxième, en septembre 2013, à l’invitation du directeur de l’IRA de l’époque, François CHAMBON, pour une conférence sur la conception française de la fonction publique. La troisième aujourd’hui par la CGT dans les locaux de l’IRA, ce qui présente pour moi une signification positive. J’avais également participé à la célébration du 30e anniversaire de la loi du 26 janvier 1984, le constituant le Titre III du Statut général des fonctionnaires relatif à la fonction publique territoriale que le Premier ministre Jean-Marc AYRAULT avait tenu à célébrer, en même temps que le Statut général dans son ensemble, dans la salle des fêtes de l’Hôtel de ville de METZ. METZ est ainsi un haut lieu de réflexion sur la fonction publique.

Je considère que cette journée d’étude mosellane est dans le prolongement de la journée d’étude du 24 janvier organisée par les trois fédérations CGT des trois versants de la fonction publique ici représentées. Et avec la participation de nombreux acteurs de la fonction publique et du secrétaire général de la CGT Philippe MARTINEZ. Cette rencontre avait été excellente et elle a donné lieu à une plaquette reprenant diagnostic et propositions de grande qualité.

 

Sur la situation de la fonction publique

La journée d’étude se tient à un moment crucial pour la fonction publique et le service public en général (c’est-à-dire également pour tous les personnels à statut, ceux des grandes entreprises publiques notamment), alors que le gouvernement met en place une stratégie qu’il qualifie de « radicalement nouvelle » selon ses propres termes, par la mise en place le 13 octobre dernier du Comité action publique 2022, le CAP 22, sur lequel j’ai eu l’occasion de m’expliquer dans un article paru dans l’Humanité en date de vendredi dernier.

Voir ci-dessous :

– 3 octobre 2017 : « CAP 22, une machine de guerre contre le service public »

– 21 octobre 2017 : «  le Statut des fonctionnaires un outil au service de la population »