« LA CITOYENNETE » – Schéma du Que sais-je ? (3° édition)

Une longue généalogie : Athène, Rome, les villes du Moyen-Age, la Révolution française, 1848 jusqu’à la citoyenneté européenne décrètée. Le triptyque : valeurs-exercice-dynamique ;

1. LES VALEURS DE LA CITOYENNETE

1.1. Une conception de l’intérêt général

1.1.1. Une définition problématique.

– optimum social, préférence révélée des consommateurs.

– la prudence du juge administratif en droit positif : DUP, ordre public. Le service public comme vecteur.

1.1.2. La crise du service public.

– une notion simple devenue complexe : l’intérêt général différent de la somme des intérêts particuliers. Mission x personne morale de droit public x droit et juge administratif. Extension et hétérogénéité. Contractualisation.

– service d’intérêt général et construction européenne : ignorance dans le traité instituant la Communauté européenne (art. 73 , 86, 87). Economie de marché ouverte. Traité d’Amsterdam : “ service d’intérêt économique général ”.

1.1.3. Service public et secteur public.

– refondation du service public : monopole-spécialisation, dérégulation.

– notion d’appropriation sociale : les trois générations de la propriété ; patrimoine commun de l’humanité.

1.2. Un principe d’égalité

1.2.1. Elaboration du principe.

– un principe fondateur : de l’affirmation du principe à la réalité sociale.

– sa consécration constitutionnelle : égalité des citoyens devant la loi sans distinction d’origine, de race ou de religion.

– application du principe en tenant compte des différences de situations selon une certaine proportionnalité (maximum-minimum).

1.2.2. Confrontation du principe et de la réalité.

– égalité et différenciation : discriminations interdites ; 3° voie ENA et écoles de musiques ; affirmative action et effet de signalisation.

– égalité et parité : 1944-1946 ; sous représentation politique ; “ la loi favorise l’égal accès des femmes et des hommes aux fonctions et mandats électifs ”.

1.2.3. Egalité et intégration.

– le modèle français d’intégration : droit du sol et égalité c. droit du sang et logique des minorités.

– logique des minorités et multiculturalisme : les quatre critères définissant les minorités (culture, langue, religion, ethnie), les trois revendications (autonomie de gestion des affaires propres, langue et administration, diaspora transnationale). Du droit à la différence à la différence des droits.

1.3. Une éthique de la responsabilité

1.3.1. Dimension juridique de la responsabilité.

– responsabilité pénale : art. 121-1 du CP “ nul n’est responsable pénalement que de son propre fait ”. socialisation des risques et mise en cause élus et fonctionnaires.

– responsabilité civile : art. 1382 CC inexécution d’un contrat ; réparation d’un dommage causé. Personne ou chose que l’on a sous sa garde (art. 1134 CC).
– responsabilité administrative : “ le roi ne peut mal faire ”. Faute de/du service. Faute simple, lourde.

1.3.2. Dimension éthique de la responsabilité.

– responsabilité politique : Ancien Régime. Gouvernement. Président de la République. Fonctionnaires.

– responsabilité morale : globalisation des risques et responsabilité personnelle. Qui fait les règles de la morale sociale ?

1.3.3. La laïcité

– lois sur l’enseignement laïque de 1880-83 de J. Ferry. 1905. Une forte dialectique : neutralité de l’Etat et liberté de conscience. Contradctions et ordre public.

– Islam et laïcité : foulard islamique. Pas de loi (Coran, jeunes filles, non exhaustivité).

– laïcité valeur universelle.

Ces trois valeurs : force idéologique ; capacité de rassemblement ; isolement en Europe.


2. L’EXERCICE DE LA CITOYENNETE

2.1. Le statut du citoyen

2.1.1. La citoyenneté politique.

– les droits civiques : la Déclaration DHC mêle droits de l’homme et droits du citoyen. Le citoyen peu présent dans texte constitutionnel (art.1 et 34). Renvoi à CP (vote, fonction publique, décoration, armes, impôts …).

– avant tout nationale : restriction droit de vote (sauf communautaires art. 88-3). Tous les nationaux ne sont pas citoyens.

2.1.2. La citoyenneté économique.

– travail et cohésion sociale : déficits publics. Substitution capital-travail. Droit au travail, droit constitutionnel.
– citoyenneté dans l’entreprise : importance des droits du travail. Intervention sur les conditions de travail et sur la gestion.

2.1.3. La citoyenneté sociale.

– le social dans la citoyenneté. Caractère cumulatif des carences.

– citoyen, travailleur, allocataire social.

2.2. Le citoyen dans la cité

2.2.1. libre administration des collectivités territoriales.

– la mise en oeuvre du principe : art.72 Const. , loi du 2 mars 82.
– un principe de portée limitée : par d’autres principes, par l’absence de domaine législatif propre, par le contrôle de légalité et le contrôle budgétaire, par la contractualisation.

– la personnalisation des exécutifs.

2.2.2. La démocratie représentative locale.

– un équilibre des pouvoirs favorable aux exécutifs : disparité des modes de représentation. Désaffection électorale. Le chef de l’exécutif irresponsable après élection.

– des élus entre administration et management : extension des possibilité et des droits. Développement de la gestion privée. Effet de l’intercommunalité (rôle des experts). Dégradation du statut des fonctionnaires territoriaux.

2.2.3. La difficile intervention des citoyens.

– recherche de la tranpearence. Participation institutionnelle (art. L300-2 CU). Consultations obligatoires. Commissions extramunicipales. Comités d’initiative et de consultation d’arrondissement PLM.

– référendum communal très encadré, purement consultatif. Rôle des associations.

2.3. Le citoyen et les institutions

15 constitutions. 2 lignes de forces.

2.3.1. Le peuple souverain.

– souveraineté nationale et souveraineté populaire. La citoyenneté, co-souveraineté régie par le contrat social est une création continue.

– les moyens de la démocratie directe : plein exercice droitts et libertés, droit de pétition, initiative populaire des lois.

– la question du référendum : confine au plébiscite. Art. 11 et 89 de la C.

2.3.2. La loi expression de la volonté générale.

– la loi est votée par le Parlement.

– le Gouvernement détermine et conduit la politique de la nation.

– la clé de voute sous la V° R : le Président de la République. La cohabitation.

2.3.3. La cohérence de l’Etat de droit.

– facteurs externes de cohérence : art. 55 C. Arrêt Nicolo. Art 88-4 : transmission aux assemblées des propositions communautaires de valeur législative.

– facteurs internes : dualité des ordres juridictionnels. CSM, CE, CC. Rôle du Conseil constitutionnel.

– cohérence controversée : cohabitation, élection du PR au suffrage universel, mode de scrutin, instabilité constitutionnelle (13 révisions en 8 ans).

3. LA DYNAMIQUE DE LA CITOYENNETE

3.1. La crise de la citoyenneté

3.1.1. Crise de l’individualité.

– civisme et incivilité ; cause selon S. Roché : tolérance aux petits délits, départ gauche, réassurance, déclin du courage d’aide à ordre public.

– pertes des repères : Etat-nation, classe, cadre géographique, famille, idéologies messianniques.

3.1.2. Crise des représentations.

– “ Là ou est le représenté … ”. désuétude de la forme parti : affaiblissement bipolarisation D/G (socio., éco., idéol.).

– altération des médiations : associations (ambivalence, lobbying, scandale) : médias (audimat, manipulation, marché-journalistique-culturel).

3.1.3. Citoyenneté et nationalité.

– modèles de citoyenneté : extériorisation par rapport au politique ; à la française (par héritage et par scrupule) ; nouvelle citoyenneté.

– du national à l’universel : renvoi à responsabilité propre. Génome de citoyenneté. Nouvelle centralité ?

– liaison citoyenneté-nationalité : progressiste puis identitaire. “ La nation est et demeure … ”.

3.2. L’émergence de citoyennetés transnationales.

3.2.1. Une citoyenneté européenne décrètée.

– après une longue marche, une citoyenneté a minima.

– une faible densité : “ Il est institué une citoyenneté de l’Union … ”. Circulation, séjour, vote pétition, protection diplomatique, médiateur. Hymne, drapeau, etc.

3.2.2. Une citoyenneté de superposition.

– OPNI, sans autonomie (s’ajoute), réserves, options économiques et financières.

– pour quelle communauté politique ? Quel triptyque VxExD ? Des perspectives de développement (art.22). Renan.

3.2.3. Citoyenneté et mondialisation.

– divergence ancienne entre nationalité et citoyenneté : Thomas Paine, Anarchasis Cloots, Garibaldi, Autriche-Hongrie, URSS, etc. Nouvelle Calédonie, Polynésie, peuple corse ?

– bases d’une citoyenneté mondiale : convergences de Terre-patrie, ONG, consommation, Internet, droit international.

– une utopie : quels VxExD ?

3.3. Droits de l’homme et droits du citoyen

Rivero. Divorce entre libertés et pouvoirs. La raison d’Etat.

3.3.1. Le défi de la raison d’Etat.

– raison d’Etat légitime : science de l’administration. Laïcisation de l’Etat.

– raison d’Etat illégitime : l’Etat comme finalité. Exemples : Greenpeace, écoutes, états de guerre, de siège, d’urgence, art. 16, actes de gouvernement, réserves ou résistances sournoises.

3.3.2. Les droits de l’homme une antithèse insuffisante.

– un ensemble banal, ajouter le droit d’assistance humanitaire.

– une problématique limitée : ensemble incertain, dénominateur minimal, statut personnel, limites, radicalisation.

– M. Gauchet : espace laissé libre par échec des religions dans l’ordre séculier et des rêves prométhéens ; ici et maintenant de valeurs immanentes a-historiques ; indignation et révolte + médiation : autorégulation des rapports sociaux analogue à celle du marché dans l’ordre économique.

3.3.3. Les droits du citoyen une réponse appropriée.

– englobent les droits de l’homme.

– raisonner la raison d’Etat : injonctions de la Cour européenne en vue d’une satisfaction équitable ; contrôle réglementaire au plan interne.

– maîtriser la raison d’Etat : VxExD.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s